Bresil

Scène locale

Rio de Janeiro - La plupart des grands artistes brésiliens de l’art contemporain vivent et travaillent à Rio de Janeiro, qu’il s’agisse de Tunga, Ernesto Neto, Beatriz Milhazes, Adriana Varejao, Rosangela Renno, Vik Muniz, Cildo Meireles... mais sont représentés par des galeries de Sao Paulo. Bien que bénéficiant de la plus ancienne école de Design d’Amérique latine (ESDI) la scène design semble plus pertinente à Sao Paulo, toutefois deux grandes agences de design sont implantées à Rio : www.indiodacosta.com.br et www.talil.com.br.
Sao Paulo - Par tradition Sao Paulo se veut comme le lieu de l’art contemporain au Brésil, depuis la fameuse semaine de 1922 qui posa les bases du modernisme brésilien. La capitale de l’état le plus riche du pays, mégapole de 20 millions d’habitants se pose comme la ville de la création, forte de son pouvoir économique et acquisitif. Ainsi c’est par le jeu des mécènes et des entrepreneurs que le secteur culturel s’est développé notamment grâce au mécanisme de défiscalisation. La biennale de Sao Paulo reste à cet égard la scène première d’Amérique latine, celle qui consacre depuis sa première édition en 1951 les grands artistes du pays, les projetant sur un plan international.
La ville abrite la plupart des critiques d’art du pays, en liaison avec la présence des deux principaux journaux du pays : Estado et Folha de Sao Paulo et la chaîne culturelle TV Cultura, elle est donc le passage obligé et le point de reconnaissance de tous, même si nombre d’entre eux vivent hors de Sao Paulo.
C’est ici que le marché de l’art existe et fixe la cote des créateurs au travers des marchands, des principales galeries du pays dont certaines reconnues au plan international et de l’équivalent de la Fiac : Sp arte, qui possède depuis peu son édition spécifique pour la photographie. Le circuit de l’art contemporain fait ici l’objet d’une promotion à travers la carte des arts : Mappa das artes, qui connaît des déclinaisons notamment à Rio et qui renseigne notamment à but de tourisme culturel les amateurs d’art.

Belo Horizonte - Vivent et travaillent à Belo Horizonte, Eder Santos (infographie et video installations) et Cão Guimarães (plasticien et cinéaste). Il existe environ une quinzaine de galeries à Belo Horizonte. Dans une ville très marquée par l´architecture d´Oscar Niemeyer, c’est principalement l’architecte Gustavo Penna qui se distingue comme alternative à l´influence dominante.
Sao Paulo -
Arts plastiques : nombre des grands artistes brésiliens de l’art contemporain sont présents au travers de leurs galeristes mais travaillent à Rio de Janeiro : Tunga, Ernesto Neto, Beatriz Milhazes, Adriana Varejao, Rosangela Renno, Vik Muniz, Cildo Meireles... mais certains vivent à Sao Paulo notamment toute la génération du graff née de l’urbanité chaotique de la ville, aux premiers desquels os Gemeos et bien d’autres comme Ramon Martins zezeao etc…
La ville reste marquée également par son importante communauté japonaise. Tomie Othaké est l’une des figures qui l’incarne. Le mouvement concrétiste et néo concrétiste reste également une spécificité de Sao Paulo. D’autres artistes connus comme Sergio Fingerman, Daniel Denise, Regina Silveira, Janette Musati, Maria Bonomi et bien d’autres créent à Sao Paulo. La ville offre sans doute aux naïfs avec les galeries Jacques Ardies, et Vilma Edj et des biennales du Scec les seules véritables vitrines actuelles.
La jeune génération dont beaucoup fréquentent les rangs de la Fondation Armando Alvares Penteado (FAAP) ou de l’Escola Sp, ont pour galeries de rendez-vous : la Vermelho, choque cultural, Galeria Leme. Sont recensés près de 80 bureaux d’art ou galeries à Sao Paulo.
Le Design s’articule autour de la nouvelle génération d’architectes designers dont les frères Campana mais aussi l’architecte Isey Weinfield et les associées de la galerie Ovo. Le Museo da Casa Brasileira joue également en la matière un rôle de vitrine du design, la ville compte nombre de galeries et de boutiques.
Quelques grands collectionneurs ont mis en dépôt leurs collections dans des grands musées : la collection Gilberto Chateaubriand au Musée d’Art Moderne de Rio de Janeiro, la collection João Sattamini au Musée d’Art Contemporain de Niteroi.
Hormis quelques grands noms (Sophie Calle, Christian Boltanski, Annette Messager, Dominique Gonzalez-Foerster...) la scène artistique française est peu connue sauf de quelques commissaires francophones ou francophiles. Il faut souligner que les 3 curateurs du plus grand Centre d´art contemporain du Brésil, voire de l´Amérique latine, sont américain, allemand et brésilien.

Rédacteur : Fernand Defournier

Contact : Tél : 00 55 48 32 22 89 25

diretor@affloripa.com.br

Aides publiques et financements privés

Secteur privé :

De nombreuses fondations travaillent à la promotion des artistes contemporains au travers des différents systèmes de défiscalisation offerts par la Ville de Rio de Janeiro (IMMS) par l’Etat de Rio de Janeiro (ICMS), par l’Etat du Minas Gerais (ICMS) ou par l’Etat Fédéral (Loi Rouanet).

Programmes de résidences

Rio de Janerio

La politique de résidences d’artistes est très peu développée au Brésil et elle reste attachée à des logiques de production. Le consulat de France au Brésil a mis en place depuis 10 ans un partenariat avec une structure de résidence d’artistes à Rio : Capacete ce qui a permis d’accueillir de nombreux jeunes artistes. Capacete travaille en réseau avec plusieurs structures internationales (Netherlands Foundation for Visual Arts, Design and Architecture, Office for Contemporary Art Norway, Danish Visual Arts, Fundação Calouste Gulbenkian, Finnish Fund for Art Exchange, Triangle Arts Trust, Mondrian Foundation, Prince Claus Fund for Culture and Development, Alcadia Mayor de Bogota D.C). Les séjours et les voyages des lauréats sont pris en charge. A noter que depuis 2009, Capacete a également créé une résidence à São Paulo, installée dans le célèbre immeuble Copan de l’architecte Oscar Niemeyer

Sao Paulo

C’est à Sao Paulo que la ressource est la plus forte. La Fondation Armando Alvares Penteado (FAAP) possède une résidence d’artistes qui se révèle un instrument utile et totalement financé sur ses fonds quand la demande est acceptée.

Capacete a ouvert une antenne à Sao Paulo et quelques galeristes dont la galerie Vermelho, ont accueilli en liaison avec le consulat de France au Brésil, des artistes de manière récurrente.

Belo Horizonte

A Belo Horizonte, l’Année de la France au Brésil en 2009 a permis une première expérience dans ce domaine avec la résidence de Stéphane Vigny au Musée Inima de Paula.

Lieux

Mis à jour le 25 Avril 2012
Partager Retour
  • Casadasartes

    Casadasartes
  • Fundação Bienal São Paulo

    Fundação Bienal São Paulo
  • Artes Visuais - Pulso Iraniano

    InstitutoOiFuturo
  • Oi Futuro - Power Pixels

    InstitutoOiFuturo