Danemark

Scène locale

Si Copenhague en est le moteur, la scène artistique danoise est très active sur tout le territoire du Danemark. Chaque ville ou presque a son musée d’art contemporain. Celui de Louisiana, au nord de Copenhague, reste la référence. Ainsi son directeur a-t-il sélectionné les 10 artistes danois qui ont orné les nouveaux appartements de l’héritier de la couronne pour promouvoir l’art et l’artisanat d’art nationaux.

Après plusieurs années de croissance, l’ouverture de nouvelles galeries et une importante vente d’œuvres de jeunes artistes danois, notamment peintres, beaucoup de galeries ont été obligées de fermer suite à la crise financière. Pourtant la scène artistique reste bien dotée en galeries (commerciales et non-commerciales), lieux d’exposition et musées résolument orientés vers l’art contemporain.

Les professionnels danois continuent d’apprécier la création française.

L’attraction traditionnelle pour les artistes français est confortée par l’intérêt porté dans les milieux artistiques à la diversité. Ainsi le plasticien Kader Attia a été invité par Charlottenborg en novembre 2010 en tant qu’artiste franco-algérien.

 

Rédacteur : Lone Garde

Contact : Institut Français Østergade 18 - 1100 Copenhague, Danemark

Tél : +45 33384707

cultures@ambafrance-dk.org

Echanges internationaux

Le Danemark participe à la Biennale de Venise. En 2011, il était représenté par 18 artistes internationaux dont les deux artistes danois, FOS et Lilibeth Cuenca Rasmussen. L’exposition s’intitulait "Speech Matters" et le thème était la liberté d’expression.

La Maison du Danemark à Paris, vitrine inégalable de la création danoise à l’étranger, joue un rôle important de passerelle entre scènes française et danoise. A noter que son ancien responsable, M.Nellemann, est également membre du directoire de Charlottenborg, l’une des grandes institutions culturelles de la capitale.

Le Danemark est ouvert aux artistes étrangers mais les grandes expositions, du type Berlin ou Londres, y sont rares.

Aides publiques et financements privés

Secteur public : 

Ces dernières années presque tous les grands musées ont connu des difficultés du fait de la crise financière.


La famille royale protège les arts et s’implique à travers ses propres fondations. A titre anecdotique, le prince héritier a fait de ses appartements privés une vitrine de la création et de l’artisanat d’art les plus contemporains.


Au niveau gouvernemental, la nomination de l’ancien ministre des affaires étrangères P. Stig Moeller, au poste de ministre de la culture a été appréciée des milieux culturels et artistiques qui se sentaient délaissés. En revanche, les moyens ne devraient pas être considérablement accrus.


Pour permettre aux grands artistes danois de se consacrer à leur production artistique, une centaine d’artistes danois sont sélectionnés pour recevoir une rémunération annuelle de l’État danois tout le long de leur vie. Il s’agit des artistes qui ont déjà une œuvre importante. La sélection des artistes se fait par Fondation de l’art de l’État danois.


Une nouvelle agence publique, Kunst og Interkultur, le Centre pour l’Art et l’Interculturalité, cherche à innover en combinant les problématiques d’intégration et de mondialisation. Elle ne finance pas directement le secteur artistique mais a gagné en visibilité grâce à une première conférence internationale à Copenhague, fin octobre 2010.


Le petit musée Grimmerhus illustre de façon intéressante une tendance bien danoise à favoriser des initiatives locales de type « bottom up », en dehors de la capitale. Un groupe de céramistes, Clay Today, a fait cause commune avec la municipalité de Middlefart (centre du pays) pour créer en 1994 le Musée international d’art céramique Grimmerhus. Sans en recevoir les aides, il suit néanmoins les règles d’un musée public. Le budget de fonctionnement est assuré par la municipalité, les dépenses exceptionnelles sont couvertes par des fondations, un tiers du budget provient de ses recettes, 30 bénévoles y travaillent.

Par ailleurs, le secteur privé a une tradition de mécénat.

Programmes de résidences

Le plus important programme de résidence à destination des artistes étrangers est proposé par le Conseil National des arts et s’intitule DIVA- Danish International Visiting Artists Exchange Programme. L’objectif principal de ce programme consiste à renforcer le dialogue artistique. DIVA permet aux institutions culturelles et artistiques danoises d’inviter des artistes internationaux (arts visuels, arts de la scène, musique et littérature) à venir au Danemark pendant une période de 1 à 6 mois. Le Conseil National des arts prend en charge les frais de séjour et verse un cachet mensuel de 1500 €. En outre, il propose une somme de 750 € à l’institution d’accueil.


Fabrikken for kunst og design

(L’Usine d’art et design) est une structure privée située dans une ancienne laverie industrielle à Copenhague. On y trouve 50 ateliers d’artistes, et une grande salle d’exposition de 1000 m2. On y propose également des résidences d’artistes internationaux et une foire alternative d’art contemporain qui se déroule au même temps que la foire « officielle » de Copenhague, Art Copenhagen – The Nordic Art Fair.

S.A.I.R.Sølyst Artists In Residence (arts visuels)

Ce centre de résidence, situé dans un chateau du 19e siècle à une heure de Copenhague, est proposé par VAK, les Ateliers d’art de Zeelande d’Ouest qui a l’habitude de recevoir des artistes travaillant dans tout les domaines de l’art visuel. Outre l’hébergement, les artistes en résidence disposent d’un atelier de travail et un cachet mensuel de 1342 €. Nombre de places : 15


Guldagergaard - International Ceramics Research Center

Les artistes danois et internationaux peuvent y faire un séjour pendant une période de 1 à 6 mois pour développer un projet artistique. Le séjour permet aux artistes de créer un réseau international et échanger sur leur pratique artistique. (Coût : environ 740 € /mois pour atelier + hébergement).

Lieux

Mis à jour le 13 Octobre 2012
Partager Retour
  • ARKEN Museum for Moderne Kunst

    ARKEN
  • ARoS Aarhus Kunstmuseum / Your rainbow panorama © 2006 - 2011 Olafur Eliasson

    ARoS Aarhus Kunstmuseum
  • Esbjerg, Danemark

    vocivelo
  • Kunsthal Charlottenborg

    Kunsthal Charlottenborg
  • Port, Copenhague

    Lothann Dohanec
  • Opéra, Copenhague

    Lothann Dohanec
  • Louisiana Museum od Modern Art

    Louisiana Museum
  • David Hockney drawing on iPad

    Louisiana Museum of Modern Art