Luxembourg

Scène locale

La scène artistique luxembourgeoise jouit d’une bonne vitalité, mais le pays reste souvent mal connu. De nombreuses institutions culturelles proposent des programmations de très grande qualité. Le Luxembourg souhaite se positionner comme place culturelle majeure de la Grande Région.

Casino (Kevin Muhlen : Directeur Artistique) : « Je pense que les artistes français sont importants dans l’art contemporain, le nombre de français présents au sein de nos expositions témoigne de cela. La scène française compte un très grand nombre d’artistes de renommée internationale. La nouvelle génération permet aux différents programmateurs internationaux de garder un vif intérêt pour l’art français. En 2010, Bruno Peinado est venu s’ajouter à la liste des artistes français ayant eu une exposition monographique au Casino Luxembourg. »

Mudam (Enrico Lunghi : Directeur) : « Durant mes 13 années passées à la tête du Casino Luxembourg, j’ai été le commissaire des grandes expositions monographiques de Didier Bay, Sylvie Blocher et Anne Marie-Jugnet / Alain Clairet et j’ai dû inviter ou accueillir, durant cette période, une bonne cinquantaine d’artistes français dans des projets ou des expositions de groupe, de Daniel Buren à Emilie Pitoiset, en passant par Olivier Blanckart, Hsia-Fei Chang, Claude Lévêque et bien d’autres. »

Galerie Nosbaum & Reding (Alex Reding : co-directeur) : « La scène française puise dans un réservoir considérable d’artistes talentueux. Comme toujours, Paris et les nombreux expatriés qui y résident portent la visibilité de l’art français loin au-delà des frontières nationales. Depuis peu on peut constater un renforcement de l’art français sur la scène internationale grâce au succès des nombreux artistes français installés à Berlin, Londres ou New-York. Ils y trouvent des galeries, leurs oeuvres sont achetées par des collections privées ou institutionnelles et réussissent leur carrière sans forcément avoir une grande visibilité dans leur pays d’origine. »

CNA (Jean Back : Directeur) : « Scène dynamique et diversifiée tout aussi bien pour les auteurs-créateurs que pour les manifestations culturelles (Les Rencontres d’Arles de la Photographie, Paris-Photo, Mois Européen de la Photographie etc). »

Centres d’Art Nei Liicht / Dominique Lang (Danielle Igniti : Directrice) « Les artistes avec lesquels je travaille ont des projets, du talent, de l’énergie et du courage pour aller au bout de leurs idées.Quand je visite des ateliers d’artistes, des écoles d’art, je suis toujours impressionnée par la qualité de la formation des artistes, la multitude de projets, l’initiative et la débrouillardise de ceux-ci. Je pense que la France offre en effet une excellente formation mais n’assure pas la suite, ce qui signifie ; la mise en réseau nécessaire ; créer les opportunités d’exposer ; et de travailler. Je connais beaucoup de jeunes artistes qui s’expatrient du territoire français et je trouve cela très dommage. »

 

Rédacteur : Kathleen Lapie

Contact : Ambassade de France au Luxembourg

Tél. (00352) 46 21 66 36

scac-education@culture.lu

Echanges internationaux

Le Luxembourg participe à la Biennale d’Art de Venise et à la Biennale d’Architecture de Venise.

Des galeries luxembourgeoises (Beaumontpublic, Nosbaum & Reding, notamment) sont présentes très régulièrement à la FIAC, la Foire de Bruxelles et la Foire de Bâle.

On peut également noter la présence ponctuelle d’artistes luxembourgeois à d’autres manifestations internationales, comme la Biennale d’Art contemporain de Lyon.

Danielle Igniti, directrice des centres d’art Nei Liicht / Dominique Lang à Dudelange, participe régulièrement au Mois de la photographie avec un commissaire français, Christian Gattinoni. Elle est également commissaire d’un projet transfrontalier qui a lieu à l’Arsenal de Metz. Elle collabore souvent avec des galeries françaises comme Les Filles du Calvaire. La ville de Dudelange mène une politique d’acquisition d’oeuvres d’art, notamment par le biais de commandes officielles auprès d’artistes, tels François Méchain, Pierre Filliquet ou encore Damien Deroubaix.

Le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain joue un rôle de plateforme de rencontre et de mise en relation d’artistes internationaux.

Le Luxembourg a acquis un quart d’atelier à la Cité Internationale des Arts de Paris en 1963 par le biais de son ministère des Affaires culturelles. De nombreux artistes luxembourgeois y séjournent régulièrement.

Aides publiques et financements privés

Secteur public :

Le ministère de la Culture peut accorder des aides, notamment dans le domaine des arts plastiques. L’aide peut revêtir plusieurs aspects : aide financière ou logistique, mise à disposition de lieux et de ressources humaines.

Le Fonds Culturel National, créé en mars 1982, est un établissement public également appelé FOCUNA, qui a pour objectif de soutenir des projets à caractère culturel. Ce fonds indépendant est financé par « l’œuvre Grande-Duchesse Charlotte » dont les subsides proviennent de la Loterie Nationale et de dons privés.

Créée en1996 par la ministre de la Culture, la commission d’achat pour les oeuvres d’artistes luxembourgeois a pour objectif principal l’élaboration d’une stratégie d’achat permettant d’assurer une meilleure harmonisation des collections et une meilleure vue d’ensemble de la production artistique luxembourgeoise.

Lors de la construction d’un édifice par l’État, ou de la réalisation d’un édifice par les communes ou les établissements publics financés ou subventionnés pour une part importante par l’État, un pourcentage du coût total de l’immeuble ne pouvant être inférieur à 1% et ne pouvant dépasser les 10% est affecté à l’acquisition d’œuvres artistiques à intégrer dans l’édifice.

Le ministère de Culture a créé en janvier 2009 un poste de chargé de mission culturelle à Paris. Sa mission consiste à promouvoir la création et les artistes luxembourgeois.

 


Programmes de résidences

Depuis 1998, l’« Art Workshop » organisé par le centre d’art Casino réunit une douzaine de jeunes artistes qui participent pendant quinze jours à des résidences en compagnie de deux artistes ou théoriciens de l’art. En 2009, l’artiste française Sylvie Blocher était l’invitée de ce Workshop.

Mis à jour le 25 Avril 2012
Partager Retour