Pays-Bas

Scène locale

Bien que les Pays-Bas disposent d’un territoire relativement petit, ils ont d’assez nombreuses structures consacrées aux arts visuels contemporains. A côté du prestigieux Stedelijk Museum d’Amsterdam - fermé au public depuis 2004, en travaux de rénovation depuis 2007 et dont la réouverture, initialement prévue en 2009, a du être reportée à présent en 2012 - de nombreux musées nationaux ou régionaux à vocation généraliste ont un département d’art contemporain et une section design ou mode, comme le Centraal Museum d’Utrecht, le Gemeentemuseum de La Haye, le Boijmans Van Beuningen Museum à Rotterdam, le Fries Museum à Leeuwarden ou le Van Abbemuseum à Eindhoven, pour ne citer que les principaux.

Il n’existe pas à proprement parler de musées d’art contemporain aux Pays-Bas, à l’exception du Museum voor Moderne Kunst à Arnhem et du Musée privé De Pont à Tilburg. En revanche, de nombreux centres d’art contemporain, plus petites structures que les musées déjà cités, se sont développés depuis les années 80, souvent à partir de structures alternatives, d’initiatives de collectifs d’artistes locaux, progressivement institutionnalisées et subventionnées.

De petites structures assez modestes affichent une programmation d’art contemporain dynamique, le plus souvent inscrite dans le tissu local, mais également ouverte aux artistes internationaux, comme De Vleeshal à Middelburg, De Hallen à Haarlem ou Het Domein à Sittard qui a récemment consacré une exposition monographique à Anne-Marie Schneider.

Les collectionneurs ont un poids certain, certaines collections disposent de lieu d’exposition, par exemple la collection de Pont à Tillburg.

Les professionnels de l’art possèdent une bonne connaissance de la scène artistique contemporaine française et fréquentent régulièrement les lieux de création en France.

 

Rédacteur : Isabelle Mallez, conseillère de coopération et d’action culturelle

Contact : Maison Descartes, Vijzelgracht 2 A 1017 HR Amsterdam

isabelle.mallez@diplomatie.gouv.fr

Echanges internationaux

Les Pays-Bas participent très largement à des coproductions internationales (davantage probablement pour la musique, l’opéra, la danse mais aussi dans le champ des expositions).

Les Pays-Bas sont certainement ouverts aux scènes étrangères. De nombreux directeurs, commissaires ou curateurs des institutions ou centres d’art aux Pays-Bas sont d’ailleurs souvent eux-mêmes des étrangers (belge, allemand, britannique, italien, slovaque, coréen ou américain).

Ils accueillent régulièrement des expositions internationales (à Amsterdam d’abord, au Rijksmuseum, au Musée Van Gogh et à l’Hermitage mais aussi au musée juif, etc. et également à Rotterdam, La Haye et Maastricht).

Aides publiques et financements privés

Secteur public : 

La politique de soutien du gouvernement néerlandais est basée sur un système comprenant trois volets :

• les subventions pluriannuelles accordées aux institutions par le Raad van Cultuur (Conseil de la Culture), organe dépendant du ministère de l’Education, des Sciences et de la Culture, chargé d’accorder ces soutiens dans le cadre d’un programme quadriennal.

• les subventions pour des projets, accordées par des fondations, dont la plus importante est la Fondation Mondriaan.

• les subventions spécifiques.

Les subventions les plus importantes qui sont accordées aux institutions leur permettent de créer une réserve pour des activités initiées ultérieurement, ou pour des frais d’exploitation.

A Amsterdam, Rotterdam, Utrecht et La Haye, les quatre grandes villes les plus importantes et dans des villes moyennes, les institutions culturelles peuvent bénéficier d’un soutien à la fois de l’Etat et des autorités locales.

Toutefois de drastiques mesures de restrictions budgétaires sont mises en place dans le domaine culturel car l’actuel gouvernement s’est donné pour principal objectif la réduction des dépenses publiques dans tous les secteurs. Dans le cadre de ces importantes restrictions budgétaires, le Secrétaire d’Etat à la Culture, M. Halbe Zjjlstra, a présenté le vendredi 10 juin 2011 les projets d’économies ciblant le secteur de la culture qui n’épargnent aucun volet. Les musées nationaux et les institutions de pointe comme De Nederlandse Opera et Het Nederlands Danstheater sont relativement préservés au détriment d’institutions plus petites.

Les arts de la scène et les arts plastiques voient leur budget amputé de 30 à 35 %, et les musées de 10 %. Seul le Rijksmuseum à Amsterdam encore en travaux est épargné. Sur onze institutions de présentation des arts plastiques, six continueront à percevoir une subvention structurelle. Des fonds subsistent pour un musée de la photo.

Secteur privé :

Les grandes entreprises néerlandaises possèdent souvent une collection d’art (De Nederlandsche Bank, ABN AMRO, ING, Randstad, Caldic, KPN), apportant ainsi par leurs acquisitions un soutien direct aux artistes.

 

Programmes de résidences

Résidences les plus importantes aux Pays-Bas :

Rijksakademie van Beeldende kunsten, Amsterdam. 50 studios - résidence de 2 années : les artistes français en 2010 et 2011 sont Julien Beneyton, Rebecca Digne et Jean-Charles de Quillacq.

de ateliers, Amsterdam, 20 studios - résidence de 2 années, 1 artiste française en 2010-2011 : Marion Verboom.

Jan va, Eyck akademie, Maastricht. Résidence pour chercheurs de durées variables (arts, design, théorie) artistes français en 2010 : Dominique Hurth, Adrien Lucca, Caroline Pekle. Designer français en 2010 : Paul Gangloff.

European ceramic work centre, Bois-le-Duc. Structure dédiée uniquement au travail de la céramique. 12 studios - résidence de 3 mois (une artiste française y a été invitée en 2010 : Gabrielle Wanbaugh).

Ces institutions, outre des ateliers spacieux et adaptés aux différentes techniques ou médias des artistes ou des chercheurs, offrent selon le cas des ateliers techniques, des équipes de techniciens spécialisés dans le travail de différents matériaux ou médias, des voyages de dialogue culturel et artistique à l’étranger, des séries de conférences dispensées par des artistes invités, un suivi du travail des artistes par des conservateurs, curateurs, historiens d’art ou artistes ou encore l’organisation de séminaires et d’expositions.

Autres résidences d’artistes aux Pays-Bas :

Outre ces quatre structures internationalement connues, d’autres centres d’art contemporain, fondations ou instituts offrent des résidences d’artistes accompagnées d’un programme qui peut prendre diverses formes, exposition collective finale, publication ou accompagnement technique ou curatorial. Parmi ces lieux il faut distinguer les résidences offrant des séjours longs ou des séjours courts.

- Séjours longs (de 6 mois à un ou deux ans) :

de appel, Amsterdam : programme curatorial international pour jeunes commissaires d’une année. Actuellement ce programme est de plus en plus articulé avec la programmation des expositions de de appel.

Vrije ruimten Zuidas, Amsterdam : résidence d’artistes (ou d’écrivains) de 6 mois, directement liée au développement urbain et social du quartier zuid (sud) de la ville d’Amsterdam, dans la perspective de l’expansion de ce quartier principalement investi par le monde financier (tours des grandes banques). Cahier des charges des artistes en résidence à Zuidas : valorisation du quartier et art dans l’espace public. 6 studios.

Stichting kaus australis, Rotterdam.

v2, organisatie, Rotterdam : structure dédiée uniquement au numérique et à la vidéo.

Nederlands instituut voor animatiefilm, Tilburg.

Stichting atelierbeheer slak, Arnhem.

Tham mnyele foundation, Amsterdam. 

- Séjours courts (3 mois maximum) :

Lloyd Hotel, Amsterdam : la section "ambassade culturelle" de cet hôtel offre un studio en résidence pour un artiste.

Fundament foundation, Tilburg : programme "passanten" consacré principalement à la production d’œuvres dans l’espace public.

Stroom, La Haye : 1 studio mis à la disposition d’un artiste dans le cadre d’un travail sur la structure urbaine de La Haye et ses environs.

Thamgidi studio foundation, Amsterdam

Hôtel Mariakapel, Hoorn

Buro beeldende kunst, Vlissingen

Simple mise à disposition d’un logement et/ou d’un atelier :

Atelier wg, Amsterdam, Buro beeldende kunst, Vlissingen, Vrijglas foundation-glass residencies, Amsterdam

 

Lieux

Mis à jour le 25 Avril 2012
Partager Retour
  • Wall House

    Wall House
  • Rijksakademie van Beeldende Kunsten

    Rijksakademie van Beeldende Kunsten
  • AIR Open Ateliers Zuidoost

    AIR Open Ateliers Zuidoost
  • Hotel MariaKapel : la résidence, chapelle et lieu d’exposition

    MariaKapel
  • European Ceramic Workcenter

    EKWC