République Tchèque

Scène locale

D’année en année, la présence des artistes tchèques sur la scène contemporaine internationale a tendance à progresser. Ainsi Eva Kotatkova, Zbynek Baldran et Milan Grygar étaient invités à  la Biennale de Lyon 2011 et Zdenek Kosek, Dominik Lang et Adam Vackar ont participé à la triennale de Paris 2012, pour ne citer que deux rendez-vous récents de l’art contemporain en France.  

Parallèlement, en République tchèque, les professionnels de l’art -qu’ils soient conservateurs, commissaires indépendants ou encore galeristes privés - développent un nombre croissant de projets en lien avec l’étranger. Ces experts, impliqués de plus en plus souvent dans l’organisation d’événements majeurs tels Manifesta, la Biennale de Berlin ou  Viennafair contribuent aussi à faire connaître la scène tchèque au-delà des frontières du pays.

 

 

Rédacteur : Christelle Havranek, Institut français de Prague

Contact : christelle.havranek@ifp.cz

Echanges internationaux

Incontestablement, la présence des artistes tchèques sur la scène contemporaine internationale se renforce au fil des années. Les tchèques (artistes ou non d’ailleurs) séjournent volontiers à l’étranger au cours de leur formation, et très probablement cette mobilité facilite-t-elle les échanges avec l’extérieur. Par ailleurs, les curateurs tchèques,au même titre que leurs homologues français, allemand ou anglais, participent à l’organisation de manifestations européennes prestigieuses, telles Manifesta à Kassel ou la Biennale de Berlin.

Paradoxalement, il semble que depuis l’adhésion de la République tchèque à l’Union européenne, les expositions internationales coproduites entre grands musées tchèques et européens se fassent plus rares que par le passé. En dehors de la Praguebiennale, qui attire à Prague de grands noms de l’art contemporain international, les partenariats se créent principalement entre galeries et centre d’art privés, lesquels développent des programmes de résidence. Malgré  la richesse des échanges avec l’étranger, les projets mis en place demeurent relativement modestes faute de moyens financiers.

 

Les seules manifestations d’envergure internationale du pays dans le domaine des arts visuels sont à ce jour :

- Designblok

- Praguebiennale 

- Biennale de Zlin 

Le prix Chalupecky, créé en 1990 par Václav Havel, Jirí Kolár et le peintre Theodor Pištek, récompense chaque année un jeune  plasticien tchèque de moins de 35 ans.  

Il n’existe pas de prix international dans le domaine de l’art contemporain en République tchèque.

Malgré une évolution récente apparemment favorable à la scène artistique contemporaine en République tchèque, les artistes français restent sous-représentés dans ce pays. Il est possible d’expliquer ce phénomène par la faiblesse du dialogue et des échanges encore ténus entre experts et artistes français et tchèques.

Signalons toutefois  une initiative encourageante : la mise en place par l’Institut français en 2012 d’un programme de résidences croisées pour artistes et commissaires entre la Cité Internationale des arts à Paris et le centre Meetfactory à Prague. 

 

Aides publiques et financements privés

Secteur public :

Les pouvoirs publics - le ministère de la Culture et les conseils régionaux essentiellement - accordent diverses subventions pour accompagner la création contemporaine. Mais les budgets attribués étant relativement restreints, les artistes tchèques et les porteurs de projets artistiques locaux ont fréquemment recours  au mécénat et  à la recherche de fonds privés.

Secteur privé :

Depuis les années 2000 on assiste en République tchèque à l’apparition de nouvelles initiatives prometteuses  oeuvrant en faveur de la création  contemporaine et des  arts visuels en particulier. Ce renouveau se caractérise dans le pays par l’action de fondations privées comme ProcultureFcca et la fondation Erste, laquelle a mis en place des programmes d’aide à la création contemporaine dans les pays d’Europe centrale et orientale.

Programmes de résidences

Pour les programmes de résidence en République tchèque, deux lieux de résidence se distinguent : la Meetfactory, nouvelle plateforme artistique et lieu alternatif de la ville de Prague et la Galerie Futura , initiative privée dans le domaine unique des arts contemporains. Ces deux lieux sont installés dans des friches industrielles réhabilitées.

La Meetfactory comme Futura proposent chacune une quinzaine d’ateliers de différentes tailles. Chaque studio est équipé et des espaces supplémentaires peuvent être mis à disposition des artistes pour leur « production ».

D’une durée de deux mois à Futura, le programme de résidence artistique est plus à long terme à la Meetfactory (de deux mois à un an), afin que les artistes puissent s’imprégner de la culture locale, et enrichir leurs projets.

 

Lieux

Mis à jour le 11 Juillet 2012
Partager Retour