France/Allemagne: l’amitié après la guerre, quels enseignements pour la Côte d’Ivoire?

Voir la fiche COTE D’IVOIRE
Année :
Fonds culturel franco-allemand 2013
Disciplines :
Projet pluridisciplinaire

Cote d'Ivoire / Abidjan

22 Avril 2013 - 27 Avril 2013

Cinquantenaire du Traité de l’Elysée : L’art et le débat d’idées pour magnifier l’amitié franco allemande en Côte d’Ivoire

 Dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire du traité d’amitié entre la France et l’Allemagne, l’Institut Français de Côte d’Ivoire et le Goethe Institut d’Abidjan, avec le soutien du Fonds franco-allemand 2013, et en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, l’Université Felix Houphouët-Boigny, l’Institut National des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC) et le Centre de Recherche et d’Action Pour la Paix (CERAP) ont organisé, du 22 au 27 avril, une série de manifestations culturelles et universitaires. Le thème national retenu pour cette célébration en Côte d’Ivoire était « Cinquantenaire du Traité de l’Elysée : l’amitié après la guerre, quels enseignements pour la Côte d’Ivoire ? » Environ un millier de personnes ont assisté à ces célébrations.

 - Le traité d’amitié en question

Durant deux jours (23 et 24 avril), l’Université Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan a accueilli, en présence des autorités universitaires, et d’un public composé essentiellement d’étudiants, quatre conférences animées par des intellectuels ivoiriens et américains.

Il s’agissait au cours de ces échanges de porter un regard critique et objectif sur la réconciliation franco allemande et d’en tirer d’éventuelles leçons susceptibles d’inspirer la Côte d’Ivoire dans son processus de reconquête de la cohésion sociale après la décennie de crise qu’elle a connue et qui s’est soldée par la guerre post électorale de 2010. 

 Ainsi le Professeur Aimé Kouassi (Université Felix Houphouët-Boigny) et Alex Merkovic ORENSTEIN (Ambassade des USA) ont successivement entretenu l’auditoire du 23 avril sur les thèmes de "l’amitié après la guerre: le modèle franco-allemand de réconciliation: une référence ?" et "le couple franco-allemand, vu des Etats-Unis".

Le lendemain de ces deux interventions qui ont suscité un vif intérêt du public a été l’occasion pour les Professeurs Touré Tenin (Université Felix Houphouët-Boigny) et Amoa Urbain (Recteur de l’Université Charles Louis de Montesquieu) d’exposer respectivement sur les thèmes "genre et construction d’une paix durable en Afrique" et "diplomatie coutumière africaine, culture et cohésion sociale".

Les autorités universitaires ont particulièrement apprécié l’organisation de ces rencontres d’échanges au sein de leur institution qui vient de rouvrir après plusieurs années de fermeture suite à la crise socio politique qu’à connu le pays. En effet, dans un contexte encore marqué par les rancœurs et les blessures de la guerre mais aussi par une absence, pendant plus d’une décennie, de débats d’idées sereins et approfondis, les conférences sur l’amitié et de la réconciliation, ont permis aux ivoiriens de se retrouver et d’échanger sur le nécessaire « vivre ensemble ».

 - Théâtre, jazz, ateliers artistiques, ... pour magnifier l’amitié ivoiro-franco-allemande

Du théâtre à la musique en passant par de nombreux ateliers de formations artistiques, l’Art et la Culture ont investit, durant la célébration, trois Instituts (Institut Français, Institut Goethe et Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle) avec la célèbre Compagnie Ultima Chamada. Cette Compagnie qui regroupe des artistes allemands, français et ivoiriens, illustre, non seulement, la vitalité des échanges culturels franco allemands mais atteste aussi du souci permanent d’ouverture culturelle et artistique de nos deux pays au reste du monde et en particulier à la Côte d’Ivoire. Ultima Chamada a présenté la pièce intitulée « A love supreme », un appel à l’amour et à l’amitié entre les hommes et entre les peuples selon une adaptation tirée de la nouvelle Jazz et vin de Palme d’Emmanuel Dongala (25 avril à l’Institut Français). Les artistes de la Compagnie ont également donné un concert de Jazz (26 avril au Goethe-Institut) et un spectacle de restitution des ateliers de mise en scène, de compositions musicales, de contes, de percussion, et de chants (27 avril) qu’ils ont menés durant toute la semaine avec une cinquantaine d’étudiants à l’INSAAC. Ce spectacle de l’avis de tous a été de grande qualité tant le talent et l’énergie artistique des étudiants et des artistes étaient au rendez-vous.

 La célébration en Côte d’Ivoire du cinquantenaire du Traité de l’Elysée avait pour ambition de promouvoir,  à travers une programmation d’activités communes, riche et variée, le message de Paix et d’Amitié dont la France et l’Allemagne sont porteuses.

Lieu :

Cote d'Ivoire / Abidjan

Adresse :

01 BP 3995 Abidjan 01 Abidjan

Tel :

+225 20 22 24 36

Fax :

+225 20 22 71 32

Modifier
Mis à jour le 21 Novembre 2013
Partager Retour
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • Spectacle de restitution des ateliers avec les étudiants de l\’INSAAC

    IFCI
  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • Concert de Jazz franco allemand au Goethe Institut

    IFCI
  • Flyer 1 célébration Traité de l\’Elysée en Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • Flyer 2 célébration Traité de l\’Elysée en Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

  • La pièce A love supreme à l\’IF de Cote d\’Ivoire

    IFCI
  • La présidente de l\’université Houphouet Boigny lors des conférences du Traité de l\’Elysée

    IFCI