Sarajevo Contemporary Dance

Voir la fiche BOSNIE HERZEGOVINE
Année :
Fonds culturel franco-allemand 2015
Disciplines :
Danse

Institut français de Bosnie – Herzégovine

1 Novembre 2015 - 30 Novembre 2015

Inviter un chorégraphe français (Mylène Benoît) et un chorégraphe allemand (Ben J. Riepe), ainsi que 2 danseurs des deux pays. 
1. Deux ateliers de danse contemporaine ciblant les danseurs de Bosnie-Herzégovine seront menés par les artistes invités dans le cadre du Fonds franco-allemand, suivis de production de spectacles
2. Deux spectacles de danse
3. Une discussion publique qui aurait comme thème l’expression de la chorographie contemporaine dont les participants seraient les artistes français et allemands

Descriptif détaillé du projet :


Depuis plusieurs années, le partenariat franco-allemand s’est exprimé, en Bosnie-Herzégovine, par des projets et des coopérations aussi symboliques qu’exemplaires. En 2014, et par le biais du Fonds culturel Franco-Allemand d’une part, mais aussi travers le soutien de l’Union Européenne d’autre part (« Sarajevo, Cœur de l’Europe »), le « tandem franco-allemand» a déployé son action sur l’ensemble du champ culturel.

Pour l’année 2015, le Goethe Institut et l’Institut français de Bosnie-Herzégovine, souhaitent promouvoir la création artistique en mettant toutefois l’accent sur la coopération interrégionale. Les Régions sont en effet l’acteur territorial majeur de la politique européenne, mais aussi des partenariats bilatéraux et multilatéraux, qu’ils s’appliquent à l’Europe, ou au Monde. A titre illustratif, la Région Nord-Pas de Calais et la Rhénanie du Nord-Westphalie, deux territoires majeurs sur le plan économique et culturel dans le quart «nord-ouest » européen, ont été le théâtre de projets significatifs, incluant même d’autres partenaires tels que la Silésie polonaise (COAL, le Triangle de Weimar, la coopération bilatérale...). Ces projets ont largement été soutenus tant par les ministères de la culture, que par les exécutifs régionaux basés à Lille et Düsseldorf, et enfin l’Union Européenne (Fonds FEDER). Ils ont créé ainsi des « amitiés durables » à l’image même de l’amitié franco-allemande, qui ne demandent qu’à s’élargir au théâtre européen tout entier.

La danse contemporaine a fréquemment été un vecteur artistique majeur de cette coopération. Qu’il s’agisse du travail de recherche d’élèves de Pina Bausch développé par des danseurs comme Thomas Duchâtel, ou encore de jeunes chorégraphes aujourd’hui rompus à l’exercice toujours délicat de la coopération territoriale à travers la création artistique, la Danse continue à jeter des ponts entre les esprits et par le langage du corps. Le processus, bien qu’universel reste toutefois « sensible », en dépit de tous les programmes de résidences d’artistes soutenus notamment par l’UE, car il nécessite de faire appel à des artistes qui sont à la fois, des ambassadeurs de la recherche contemporaine, mais aussi du dialogue interculturel et de la construction d’un sentiment d’appartenance commune essentiel à l’Europe.

Dès lors, le Goethe Institut et l’Institut français proposent d’inviter deux chorégraphes de ces deux régions, ayant eux-mêmes une solide expérience de la « mobilité artistique » quand bien même on peut les apparenter à la jeune création chorégraphique en Europe. Il s’agit de Mylène Benoît et la Compagnie « Contours progressif » qui a lancé depuis plusieurs années une démarche associant plusieurs média et nouvelles technologies à la Danse Contemporaine, et Ben J.Riepe qui a créé son ensemble en 2004 à Düsseldorf. L’un et l’autre, en plus des heureuses singularités chères et propres à tous les artistes professionnels, présentent, dans leur démarche et recherche, des similitudes dans leur emploi respectif des nouveaux médias… Ces différences et ces convergences sont, aux yeux du Goethe Institut et de l’Institut français, de parfaites illustrations de démarches conjointes, dans le respect de la diversité culturelle qui est une richesse de l’Europe, et qui est on ne peut vraie quand on parle de la Bosnie-Herzégovine.

Le projet propose d’associer à des « workshops » ouverts aux danseurs professionnels de Bosnie-Herzégovine, et dirigés successivement par les deux chorégraphes invités, deux performances ouvertes à un large public. Elles pourraient être suivies par des échanges autour de l’expression chorégraphique contemporaine et sa relation «intime » à la question culturelle, qu’il s’agisse de la représentation et la liberté du corps dans nos sociétés européennes multi-ethniques par exemple, mais aussi qu’il s’agisse de notre volonté commune au dialogue, en dépassant les contraires des langues et du mot.

Lieu :

Institut français de Bosnie – Herzégovine

Adresse :

Mula Mustafe Baseskije 8 Sarajevo

Horaires :

9h - 17h

Tel :

+387 33 586 277

Fax :

+387 33 586 199

Modifier
Mis à jour le 14 Janvier 2015
Partager Retour